Produire nos aliments par la culture aquaponique

Écrit par l’équipe AquaPROnie lors du cours EDE 2017

Le problème actuel de l’agriculture conventionnelle

L’utilisation abusive des produits chimiques dans l’industrie agroalimentaire est aujourd’hui devenue une dépendance globalisée. La plantation de semences génétiquement modifiées résistant à l’utilisation de pesticides industriels permet aux cultivateurs de travailler moins en maximisant les profits et s’assurer une récolte… mais à quel prix ?

Cette méthode d’agriculture est efficace à court terme, mais au bout de quelques années, les produits chimiques auront détruit plus de 80% de la vie dans les sols aspergés, sans oublier le débalancement de l’écosystème environnant. Juste les semences modifiées pourront y résister. Le surplus de nitrate se retrouve aussi dans les nappes phréatiques menaçant notre santé et celle d’autres êtres vivants. En procédant de cette manière: la monoculture est dépendante des fertilisants et pesticides généralement fournis par la même compagnie, ce qui engendre en premier lieu un monopole sur le marché de l’alimentation. De plus, nous observons la destruction environnementale (et sociale) causée par l’utilisation de pesticides chimiques. Et que penser de tous ces produits chimiques se retrouvant dans nos assiettes ? Différentes recherches et plusieurs reportages relatent ces effets notamment en Inde où un mouvement se met en marche pour sortir les agriculteurs de ces cultures OGM.

Au moment où l’on réalise tout cela, il devient clair qu’il faut révolutionner nos techniques de production alimentaire. Il y a bien sûr l’agriculture biologique qui gagne du terrain, la permaculture qui fait tranquillement ses preuves, l’agriculture bio-intensive et l’aquaponie qui fait de plus en plus d’adeptes !

Quel est le but de la production aquaponique ?

Le but ultime de l’aquaponie est de produire notre nourriture sans avoir à déstabiliser la nature environnante en créant et entretenant notre propre écosystème fermé. De plus, cette production nous permet de bénéficier des récoltes des légumes certes, mais également de bons poissons. Ce type d’agriculture peut également être fait à la verticale pour nous aider à minimiser le territoire requis. Parfois installer dans une bâtisse, une serre ou un conteneur, cette culture peut produire de la nourriture à longueur d’année.

  • La culture aquaponique est un écosystème en soi ; à la fois un défi, mais également une solution adéquate aux besoins constamment grandissants de nourriture.
  • Dans un système aquaponique, nous ne pouvons pas utiliser de produits chimiques, car cela risquerait de déséquilibrer l’écosystème que nous avons mis sur pied.
  • L’aquaponie, contrairement à  l’aquaculture (hydroponie), prévient le déversement des déchets produit dans l’environnement et ne requiert que 5% de l’eau utilisée dans la production agroalimentaire conventionnelle.
  • Ce système de culture nous permet la création d’un écosystème contrôlé qui reproduira les mêmes cycles d’interactions physiques, chimiques et biologiques qu’on retrouve dans la nature. Il pourra ainsi être installé en villes, sur des toits ou autres terrains moins propices à la culture en sol.
  • Ce type de production favorise la croissance socio-économique équitable en utilisant les ressources locales tout en distribuant les résultats dans une même communauté.

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *